Voitures deuxième main - Voitures Occasions - Avantages et inconvénients de l'achat d'un voiture d'occasion
content top
Voitures deuxième main

Voitures deuxième main

En occasion comme en neuf, les acheteurs succombent à la folie du diesel. Parfois en dehors de toute logique économique, comme le prouvent nos calculs.

Avec 70 % de véhicules neufs diesels vendus en France, le marché -confirme le goût immodéré des acheteurs pour ce type de motorisation.

Logiquement, le marché de l’occasion se comporte de la même façon, mais avec une nuance : alors qu’en neuf les écarts de prix entre essence et diesel ne dépassent pas 15 % voire 20 %, en occasion, ils dépassent les 30 % pour des diesels qui affichent généralement un kilométrage bien supérieur.

Question : cet écart pourra-t-il être amorti, sachant que ces véhicules demanderont un entretien et des réparations plus coûteux ?

Leurs quelques dizaines de milliers de kilomètres supplémentaires ne sont pas seuls en cause ; les diesels modernes, désormais aussi performants, voire plus, que les moteurs essence, ne méritent plus leur réputation d’indestructibilité.

Les régimes de rotation atteints, les pressions d’injection énormes couramment utilisées, la greffe de turbos et de pompes d’injection haute pression les ont rendu souvent plus fragiles que les modèles essence.

Ces moteurs demandent en tout cas un entretien soigné par des réseaux pointus, là où les essence se transforment finalement, sauf exception, en motorisations de “père de famille”.

Nous avons voulu en avoir le cœur net et avons comparé les “scénarios d’usage” de quatre voitures d’occasion essence et diesel : deux Clio et deux 406. Nous avons considéré que ces voitures étaient conservées trois ans par leur propriétaire et que les citadines parcouraient durant ce laps de temps 45 000 km, soit 15 000 km par an, tandis que les familiales en parcouraient 60 000, soit 20 000 km par an.

Les scénarios d’entretien tiennent compte des écarts de kilométrage, mais aussi des spécificités de chaque motorisation: périodicité d’entretien, faiblesses particulières.